Les 2 types de Supernova

Un peu de pédagogie pour les scientifiques curieux....
Répondre
Avatar de l’utilisateur
mickyman23
Messages : 1964
Inscription : 09 avr. 2019, 07:22
Localisation : Isère

Les 2 types de Supernova

Message par mickyman23 » 14 janv. 2020, 21:23

Supernova de type 2 :

Si le noyau de fer au centre d’une supergéante est incapable de produire de l’énergie par réactions nucléaires, il doit en créer par contraction, en transformant son énergie gravitationnelle. C’est donc un effondrement final de l’ensemble de l’étoile qui commence.

Comme nous allons le voir plus loin, l’étoile va alors subir un ensemble de réactions qui vont transformer toute la matière de son noyau en neutrons. Ces particules donnent naissance à une nouvelle pression de dégénérescence qui stoppe la contraction du noyau et rend celui-ci très rigide.
Mais les autres couches de l’étoile sont toujours en train de s’effondrer. Elles atteignent la surface du noyau incompressible, s’y écrasent très violemment et rebondissent. Apparaît alors une formidable onde de choc qui va s’éloigner du noyau stellaire et tout balayer sur son passage.

L’enveloppe de l’étoile est complètement soufflée. Sa matière est éjectée vers le milieu interstellaire à des vitesses de plusieurs milliers de kilomètres par seconde.
Du fait de l’incroyable quantité d’énergie libérée, l’étoile se met à briller comme 200 millions de soleils, parfois autant qu’une galaxie tout entière. Une supernova vient de naître. :
supernova.JPG
supernova.JPG (38.4 Kio) Consulté 1015 fois

Supernova de type 1:

Certaines se produisent pour des raisons un peu différentes, au sein d’une étoile binaire.
C’est par exemple le cas dans un couple stellaire composé d’une naine blanche et d’une étoile géante.
Si les deux étoiles du couple sont suffisamment proches, la géante peut perdre ses couches externes, qui sont transférées vers la naine et créent un disque d’accrétion autour d’elle.
Ce disque va peu à peu alimenter la naine en masse jusqu’à lui faire dépasser la limite de Chandrasekhar.
La naine ne peut plus résister à la gravité et elle commence à s’effondrer.
Ceci provoque l’ignition de l’étoile, puis, du fait de la nature particulière des naines blanches, conduit à l’explosion et la désintégration de l’astre.
Le résultat est finalement une formidable explosion et une très forte augmentation de la luminosité.
Observé de loin, le phénomène est très similaire à celui qui accompagne l’effondrement d’une étoile massive.
Pour faire la distinction, on parle alors de supernova de type I, par opposition à celles de type II qui sont le fruit d’un effondrement classique.
Attention à ne pas confondre ce type de supernova avec une nova, qui n’est qu’une explosion à la surface d’une naine blanche, un phénomène beaucoup moins puissant et destructeur.
L'explosion d'une Supernovae de type 1a est la plus spectaculaire. Elle peut être 10 fois plus intense et lumineuse que les autre. De plus elle possède une évolution de sa magnitude absolue très spécifique , c'est pour cela qu'elle est la plus utilisée comme indice de distance. :ninja:
supernova type 1.JPG
supernova type 1.JPG (32.67 Kio) Consulté 1015 fois
Chaque type de Supernovae est ensuite subdivisé en différentes classes selon sa masse ,la composition de son enveloppe et sa température. Il y a les types 1a, 1b, 1c et 2P , 2L et 2b.
Newton 254/1000mm sur EQ6-r Pro Goto
Lunette 72ED sur AZ GTI
Correcteur de Coma pour F/4
Installation en Remote.
Caméra Altaïr Hypercam 294c PRO TEC cooled / Touptek G3M-385C / EQMOD / Sharpcap PRO / Carte du ciel 4.2-1/All sky plate Solver.

Répondre